PARTY TIME FESTIVAL
CHATEAU-D'OEX
PARTY TIME
PROGRAMME 2013 / PRIX
VENDREDI 12 AVRIL
SAMEDI 13 AVRIL
HIGHLIGHTS 1998-2011
GREAT SWISS BANDS
GREAT PEOPLE
VIP LOUNGE
PLAN ACCES , HOTELS
CONTACT
VENDREDI 12 AVRIL
TAKE ME HOME  |  indie club  |  suisse


        

Galvanisés par leurs succès sur scène et dans les charts, les Take Me Home ne cessent de s’affirmer comme l’un des groupes suisses les plus dynamiques. Après la sortie de leur premier album Please!, ils reviennent avec The Kids of the Night, un second passage en studio aux alchimies indie-club plus électroniques.

Take Me Home, c’est une histoire de pop-rock à trois qui bouscule la quadrature musicale et se joue des frontières – qu’elles soient artistiques ou géographiques. C’est une histoire de nuit berlinoise ramenée sur les bords du Léman, et la confirmation d’un groupe suisse dont les dimensions sont à la fois nationales et européennes.

Après la performance surprenante de leur premier album Please!, les Take Me Home se sentent prêts à aller plus loin, et affirment un éclectisme qui réconcilie la scène indie britannique, la French Touch parisienne et l’héritage du clubbing des années 1990 et 2000. Comme pour mieux traduire les aspirations d’une jeunesse multi-facettes, fascinée autant par la liberté du rock que par le souffle de la techno minimale : une génération indie club.

Leur nouvel album, The Kids of the Night, témoigne de ce nouveau cap franchis. «Durant l’élaboration de ce deuxième projet, on a eu envie d’explorer à fond la rencontre entre pop instrumentale, vocale et électronique, expliquent les trois complices. Notre musique traduit notre goût pour la fête, dans un esprit résolument optimiste.» Le résultat : 11 titres produits par l’Anglais James Lewis qui savent faire bouger les pieds et rafraîchir la tête, ciselés dans des atmosphères puissantes et aériennes.

C’est que depuis 2006, les Take Me Home affutent un songwriting et un son bien particuliers. Tout commence dans la capitale allemande, là où l’Europe créative cristallise les trends de demain. Les Genevois hument les tendances au creux des clubs et des petites heures qui pulsent. La journée, un trois pièces de Prinzlauerberg résonne d’inspirations captées sur le vif, guitare à la main, laptop sous les doigts. Le soir, mixtape en poche, les musiciens arpentent le Pop Com Festival. Ils se souviennent : «On entrait en contact directement avec les professionnels, on les abordait cash, pour leur faire écouter notre musique.»

Retour en Suisse. Alex, Claude et Patrick injectent des alliages bien à eux dans un EP pop-rock aux influences encore très British. Le public accroche, et le trio enchaîne les dates de concert pendant près de deux ans, victime d’un succès qui les mène du Gurten Festival au Montreux Jazz. Etrennés en live, de nouveaux morceaux nourrissent en 2009 l’enregistrement de Please!, un premier album à la fois vitaminé et innovant, enregistré au Telstar Studio de Munich.

Please ! se classe en deuxième position des ventes sur cede.ch, la plus importante plate-forme discographique de Suisse. Le très punchy single «Never Gonna Stop» conquiert l’ensemble des radios nationales et de nombreuses chaines de télévision, MTV notamment. Les compilations «Label Suisse 2010» et «Demotape Clinic 2010» sélectionnent le titre pour représenter la crème de la musique actuelle helvétique. Le groupe écoule plus de 2000 copies physiques, et autant de fans affluent sur Facebook. Parallèlement, plus de 50 dates live garnissent l’agenda de Take Me Home.

Sur YouTube, leurs Room Sessions récoltent plus de 55’000 vues ; le projet permet de découvrir le groupe dans des relectures exclusives d’autres artistes helvétiques. Quant aux inédits de The Kids of the Night, ils étoffent un nouveau show inédit qui laisse dialoguer performance scénique et vidéo. Une expérience à vivre en live – dès maintenant.


ALOAN  |  pop - rock  |  suisse


            

Trois ans après la sortie de «Pretty Freaks» et son univers Rock’n’Roll sixties, Aloan présente « No Fear, No Bravery » un album intimiste et intense. Tout en conservant des sonorités rétro déjà présentes dans l’album précédent, on y découvre également une dimension plus organique, presque cinématographique à la Ennio Morricone. Guitares tremolo et sons électro se mélangent pour former 12 titres forts et sans concession. Fruit de la collaboration du producteur Alain Frey et de la chanteuse Lyn m, «No Fear, No Bravery», est un album qui s’écoute du début à la fin, qui se dévoile petit à petit sans jamais se révéler complètement. On y retrouve égale- ment le charismatique MC Granite et sa voix grave et mystérieuse.

En studio, Aloan a fait appel à des musiciens talentueux tel que Vincent Haenni (Young Gods) à la basse et à la guitare, Fred Hirshy (Awadi) à la basse, Renaud Millet-Lacombe à l’orgue Hammond et Alexandre Rodrigues au Fender Rhodes. L’intégralité de l’album a été à enregistré par Serge Garcia à Genève, puis mixé et masterisé à Los Angeles par Husky Höskulds (Tom Waits, Norah Jones, Betty Lavette...).

Très largement soutenu par la presse et les médias, Aloan a surtout gagné son public par la scène. Son «live puissant» aux dires de Marc Ridet (FCMA, Swiss Music export), lui a permis d’être à l’affiche du Paléo Festival, des Eurockéennes de Belfort, du Printemps de Bourges, du Zénith de Paris et de l’Eurosonic Festival. Sur scène, le groupe s’élargit et accueille trois musiciens supplémentaires afin de donner une direction plus acoustique et plus « rock » à ses morceaux. Aloan parvient ainsi à mélanger des boucles électroniques avec quatre instruments acoustiques (batterie, rhodes, guitare, basse). Les samples pouvant être déclanchés et modulés au même titre qu’un instrument, la performance reste très spontanée et vivante.

Les précédents albums d’Aloan ont tous fait parler d’eux, mais c’est surtout grâce à l’album «Better in springtime» sorti en février 2007 qu’Aloan est parvenu à s’installer dans la cour des grands de la musique suisse. Fruit de la collaboration d’Alain Frey et de Sébastien Von Roth, le premier single est immédiatement classé repérage Couleur 3 puis relayé par la majorité des médias romands et alémaniques. Défini comme un mélange idéal de sons électroniques et d’instruments acoustiques, cet album est surtout le premier pas d’Aloan vers une direction plus pop. C’est éga- lement grâce à lui que le groupe a pu s’épanouir en live et accéder à des première parties prestigieuses comme celles de Joe Cocker et des Blue Man Group ou plus récemment avec Gotan Project et Morcheeba à Zurich.

Auparavant, il aura fallu deux albums («We Play» 2005, «Palmyr» 2002) pour qu’Alain Frey, fondateur, compositeur, arrangeur et batteur du projet, puisse réunir autour de lui un groupe à part entière. Soutenu par l’ingénieur du son Serge Garcia, Aloan fonctionnait au départ comme un collectif. Alain invitait des chanteurs à venir participer à ses morceaux. C’est ainsi qu’il rencontre tout d’abord MC Granite sur l’enregistrement de « Palmyr », puis la chanteuse Lyn m lors de l’écriture de «We Play». 





WILLE & THE BANDITS  |  alternative blues Rock  |  united kingdom





                



Ces grands musiciens d'origine australienne et anglaise sont actuellement en tournée en Europe en ouverture des grands groupes comme Deep Purple, Status Quo, John Butler Trio et bien d'autres, ils feront également apparition une semaine avant le Party Time au Zénith à Paris en ouverture de Paul Personne...

 

Amateurs de blues-rock, ne manquez pas ce rendez-vous exceptionnel avec Will et son blues aux influences de Eric Clapton, JJ Cale, John Butler Trio, Bob Dylan, Bob Marley, Ben Harper...

Will Edward est le leader de cette troupe de bandits. Collaborant avec un batteur multi-récidiviste, Andy Nauman, assisté de Kieran Doherty à la basse, ce groupe de malfaiteurs fait les beaux jours du blues et le bonheur de son public.

Avec quelques touches de modernité, leur Blues prend par moment les tons d'un Reggae bondissant, d'un Folk mélodieux ou d'un Hip Hop rythmé...

 

Welcome to the down under alternative Blues Rock...





PARTY TIMEPROGRAMME 2013 / PRIXVENDREDI 12 AVRILSAMEDI 13 AVRILHIGHLIGHTS 1998-2011GREAT SWISS BANDSGREAT PEOPLEVIP LOUNGEPLAN ACCES , HOTELSCONTACT